skip to Main Content
Suis-nous !

Consultez la
F.A.Q

Vos questions, nos réponses

À quoi va s’intéresser l’étude i-Share ? Pourquoi ? Comment ? Qui sont les chercheurs associés ? Qu’est-ce qui me garantit que les infos que je vais donner resteront confidentielles…? Vous trouverez ici les questions les plus souvent posées. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas. Nous y répondrons.

3. MA PARTICIPATION EN TANT QU’ÉTUDIANT

Chacun a ses raisons pour participer à i-Share. Et elles sont nombreuses. Vous pouvez par exemple ressentir une certaine fierté (légitime !) à contribuer à une étude de cette ampleur, unique au monde. Surtout si cette étude est portée par votre Université et qu’elle se déroule sur votre campus. Vous pouvez également vous dire qu’enfin on s’intéresse à vous, étudiants, qui comme chacun le sait, éprouvez de réelles difficultés d’accès aux soins.

Participer à i-Share, c’est aussi vivre une aventure collective qui a du sens. Du sens parce qu’en participant à i-Share, vous permettez de dresser une photographie de l’état de santé des étudiants et vous contribuez à faire progresser les connaissances sur des maladies susceptibles d’impacter votre qualité de vie et votre santé future.

Dans un 1er temps, vous inscrire va vous prendre moins de 5 min et vous mettrez environ 30 min à remplir le premier questionnaire de l’étude. Plus tard dans l’année, un autre questionnaire vous sera proposé, et vous ne devriez pas mettre plus de temps à le remplir. Généralement, il en sera de même pour tous les questionnaires qui suivront, chaque année. Reste que, selon votre profil, l’équipe i-Share peut vous proposer d’intégrer ce que l’on appelle une « sous-cohorte ». C’est-à-dire un groupe d’étudiants partageant les mêmes caractéristiques de santé, et qui vont se voir proposer des examens complémentaires. Certains de ces examens nécessitant un déplacement de votre part, cela peut vous prendre un peu plus de temps. Mais rassurez-vous, cela restera tout à fait raisonnable.

Au démarrage, i-Share a besoin de recueillir les données de santé de plusieurs milliers d’étudiants. Et effectivement, après quelques années, la plupart d’entre vous ne serez plus étudiants. Mais i-Share restera en contact avec vous : au moins une fois par an, vous serez invité par mail à répondre aux questionnaires de suivi qui vous seront proposés sur le site i-Share.fr

Rien de plus simple. Il vous suffit de cliquer sur « Je m’inscris » sur la page d’accueil du site et de vous inscrire. Vous créerez votre identifiant (=adresse mail) et votre mot de passe afin de pouvoir accéder au questionnaire général de santé. Une fois que vous aurez entièrement rempli ce premier questionnaire, vous ferez partie de la communauté i-Share.

Il y a plusieurs façons de jouer un rôle actif pour que i-Share soit un succès. Vous pouvez en parler autour de vous, à vos ami.e.s et connaissances. Vous pouvez bien sûr inviter d’autres étudiant.e.s à participer à l’étude. Et vous avez toute liberté pour relayer les infos sur nos réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn et nous poser toutes vos questions sur le site i-share.fr.

Tout dépend bien sûr de la nature et de la gravité du problème en question. Mais il est bien évident qu’en cas de détection d’une maladie ou d’un risque avéré, vous en serez aussitôt informé(e).

À moins de détecter chez vous un véritable problème de santé, vous n’aurez pas un bilan médical complet et régulier. Par contre, au moins une fois par an, un nouveau questionnaire de santé vous sera proposé sur internet : son analyse pourra éventuellement permettre de détecter l’apparition ou le risque d’une maladie. De plus, dans certaines conditions, vous pouvez être invité.e à rejoindre un sous-groupe d’étudiant.e.s qui présentent les mêmes risques ou atteints d’une même affection. Des examens complémentaires vous seront alors gratuitement proposés.

Rien ne vous est imposé dans i-Share. Sinon, dans la mesure du possible, de jouer le jeu. Sur certains sous-groupes d’étudiant.e.s, i-Share sera amené à collecter et à stocker des échantillons biologiques (cellules, sérum, ADN) qui proviendront en effet de prélèvements sanguins. Mais libre à vous de les refuser.

Pour l’instant, non. Mais l’équipe i-Share travaille à un rapprochement avec les mutuelles étudiantes dans le cadre d’un éventuel partenariat.

D’une manière générale, vous n’aurez pas un retour individualisé sur les questionnaires auxquels vous répondez. Cela n’aurait de toute façon aucun sens. Par contre, des résultats statistiques sur la santé des étudiants vous permettront de vous « situer » par rapport aux autres, ce qui est toujours intéressant.

N’ayez crainte. Si l’équipe i-Share vous sollicite pour une demande ponctuelle de visite médicale ou d’examen particulier, elle fera chaque fois tout son possible pour vous faciliter les choses et s’adapter à vos contraintes.

Certains étudiants peuvent effectivement être intégrés à des sous-groupes autour de projets nécessitant des examens spécifiques : IRM cérébrale pour l’étude des microvaisseaux cérébraux (migraine), prélèvements pour l’étude des maladies sexuellement transmissibles (exposition au virus HPV, aux Chlamydiae), étude de la vitesse psychomotrice et de la fluidité verbale…

Pour des raisons réglementaires, i-Share n’est pas en mesure de rétribuer financièrement votre participation. Par contre, nous avons mis en place i-Win+, afin de récompenser l’engagement et la fidélité des étudiant.e.s inscrit.e.s à l’étude. Le principe est simple : participer à des jeux et à des tirages au sort réguliers, via les réseaux sociaux notamment, ou assister à un événement i-Share.

En ce qui concerne la prise en charge des examens cliniques et des dépistages proposés lors de la visite médicale, aucune participation financière ne sera demandée aux étudiant.e.s !

Cette visite représente une étape de l’étude i-Share et est donc entièrement prise en charge sur les financements propres de l’étude. Ni la sécurité sociale ni les mutuelles ne seront sollicitées.

Are you a researcher? Visit our scientific collaboration section and see our last results.

See our last results here
Back To Top venenatis libero commodo dolor. mattis dictum commodo mi,