skip to Main Content
Suis-nous !

Consultez la
F.A.Q

Vos questions, nos réponses

À quoi va s’intéresser l’étude i-Share ? Pourquoi ? Comment ? Qui sont les chercheurs associés ? Qu’est-ce qui me garantit que les infos que je vais donner resteront confidentielles…? Vous trouverez ici les questions les plus souvent posées. Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas. Nous y répondrons.

1. L’ÉPIDÉMIOLOGIE

L’épidémiologie est une science qui a pour objet d’étudier l’occurence, la répartition et les déterminants des états de santé et des maladies dans la population et les groupes humains.

Cette discipline permet donc d’étudier la fréquence et la répartition dans le temps et dans l’espace de problèmes de santé dans des populations, ainsi que les déterminants de ces problèmes, d’en suivre l’évolution, de faire des hypothèses sur leur étiologie et d’en déduire les stratégies de prévention les plus adaptées.

Ses objectifs sont de déterminer :

  • l’état de santé de la population
  • les causes des maladies et leur prévention
  • les moyens mis en œuvre pour prévenir les maladies

On distingue différents types d’épidémiologie :

  • descriptive : l’étude de la répartition dans l’espace, dans le temps, et selon les caractéristiques des personnes (classes sociales, âge, sexe…).
  • analytique (ou étiologique), pour mettre en évidence des facteurs de risque.
  • évaluative (ou épidémiologie d’intervention) : l’évaluation des interventions permet d’apprécier dans quelle mesure celles-ci ont atteint les objectifs qui leur étaient assignés : guérir ou prévenir une maladie par exemple.

Quelle que soit la branche considérée, descriptive, analytique ou évaluative, l’épidémiologie apparaît comme la principale science fondamentale de la santé publique puisque, pour résumer, elle traite des problèmes de santé des populations.

Une cohorte est un groupe de sujets suivis dans le temps dans le cadre d’une recherche. Ce groupe est choisi en fonction d’un critère commun qui peut être un évènement survenu au cours d’une période de temps (une maladie par exemple) ou alors une ou plusieurs caractéristiques communes, comme la tranche d’âge.

On peut donc considérer qu’une population de jeunes adultes qui sont tous étudiants à la même époque constitue une cohorte.

L’étude de cette cohorte consiste alors à observer la survenue d’événements de santé au sein de cette population, ceci pendant plusieurs années. Ce qui permet, notamment, d’évaluer les liens entre des facteurs dits « d’exposition » (démographiques, biologiques, comportementaux, environnementaux, génétiques…) et la survenue d’événements de santé. C’est ce que va faire i-Share.

Parce que seule une étude épidémiologique de grande ampleur peut permettre d’évaluer de façon spécifique les problèmes de santé de la population étudiante. C’est également le seul moyen pour suivre l’évolution de cet état de santé dans le temps et pour améliorer leur prise en charge.

Le nombre élevé de sujets permet de réaliser des analyses statistiques plus approfondies (dans la recherche des facteurs de risque d’une maladie par exemple) et dont les résultats seront plus significatifs ; plus il y a d’individus dans la cohorte, plus nous pourrons avoir des résultats détaillés et « sûrs ».

Are you a researcher? Visit our scientific collaboration section and see our last results.

See our last results here

Nos partenaires

i-Share Nouvelle Aquitaine
i-Share Inserm
i-Share - Santé publique France
i-Share - Agence régionale de Santé
Back To Top commodo nunc Praesent consequat. Donec Aenean ut