skip to Main Content
Suis-nous !

Actu

Des news qui donnent le smile, même en 2021 !

PUBLIÉ LE : 5 mars 2021

Catégorie(s) : Vu sur le web Thématique(s) : À l'international, Actualités positives, Insolite
Histoire de vous remonter un peu le moral dans ce contexte particulier, nous avons sélectionné pour vous des nouvelles positives qui vous apporteront sourire et espoir !
Visuel d’illustration de l’article "Des news qui donnent le smile, meme en 2021 !"

Covid-19, gestes barrières, confinement, couvre-feu… Depuis plus d’un an, notre quotidien a été complètement bouleversé et notre vie est désormais rythmée par un nouveau vocabulaire. Alors non, nous n’allons pas vous proposer un énième article sur ce sujet. Histoire de positiver un peu, nous préférons vous proposer des actualités funs et positives qui sont arrivées depuis le début de l’épidémie ! 🙂

Traduire les miaulements de votre chat est désormais possible

A Washington, au sein de la société de technologie Bellvue, le chef de projet Javier Sanchez a eu la folle idée de développer une application mobile, Meow Talek, permettant de traduire les miaulements que font les chats. Alors non, on vous voit venir, il ne s’agit pas de traduire les miaulements en une langue comme on le ferait pour une langue étrangère. L’idée est plutôt de pouvoir reconnaître les besoins et les sentiments exprimés par les chats comme par exemple la faim ou la joie. L’application, toujours en phase de développement, est capable de comparer et d’attribuer les miaulements enregistrés à neuf intentions spécifiques : la douleur, la faim, une litière sale, le bonheur et la tristesse. Elle a rencontré un gros succès durant le premier confinement avec plus de 100 000 téléchargements. Alors si vous aussi vous souhaitez faire le test n’hésitez pas à la télécharger, l’application est disponible sur Play Store et App Store.

Des lettres d’amour vont voyager dans l’espace

À l’occasion de la Saint-Valentin et jusqu’au 1er mars dernier, le célèbre site de rencontre AdopteUnMec proposait à tous les amoureux.ses, inscrits.tes ou non sur le site, d’adresser une lettre d’amour à leur bien-aimé.e directement sur la plateforme. Le but ? Envoyer ces lettres d’amour dans l’espace, rien que ça ! Pour cela, le site va sélectionner 1000 lettres qui partiront à bord de la fusée Falcon 9 de SpaceX lors de son prochain voyage spatial prévu en novembre 2021. Les lettres choisies devront être ré-écrites à la plume, sur un parchemin, pour ensuite être enfermées dans un coffret. Après un long voyage de 100 millions de kilomètres jusqu’à la Station Spatiale Internationale, les lettres reviendront à leur destinataire 6 mois après, accompagnées d’un certificat de voyage. Si c’est pas romantique ça !

À 117 ans, la vice doyenne de l’humanité survit à la Covid-19

Soeur André, vice-doyenne de l’humanité âgée de 117 ans depuis le 11 février 2021, a été testée positive à la Covid-19 le 16 janvier dernier à l’Ehpad Sainte Catherine Labouré de Toulon. La vieille dame a dû rester confinée dans sa chambre durant tout le mois de janvier, sans pouvoir assister aux messes. Selon ses dires, elle ne s’est même pas rendu compte être porteuse de la maladie et n’a eu aucune complication. Elle est aujourd’hui complètement tirée d’affaires. Questionnée sur son exceptionnelle longévité, soeur André a déclaré « le secret, je n’en sais rien, j’ai eu bien des malheurs dans la vie. Pendant la guerre de 1914-1918, j’étais enfant, j’ai souffert comme tout le monde. Ce n’était pas drôle. C’est le bon Dieu qui peut le dire », de quoi redonner espoir !

Le nombre d’éléphants au Kenya a doublé depuis 30 ans

Depuis plusieurs années, le gouvernement kényan a déclaré la guerre au braconnage. En 2016, le président Uhuru Kenyatta avait même brûlé 100 tonnes d’ivoires d’éléphants et de cornes de rhinocéros dans le but d’envoyer un message de menace aux braconniers. Le gouvernement a également augmenté les peines encourues par les criminels pouvant désormais aller jusqu’à 20 ans de prison. Cette politique anti-braconnage commence aujourd’hui à porter ses fruits puisque le Kenya est passé de 16 000 éléphants en 1989 à plus de 34 000 aujourd’hui, un véritable succès ! Malgré toutes ces mesures, le combat n’est pas fini puisque le braconnage est toujours une pratique courante dans le pays.

L’université de Californie considère la gentillesse comme un nouveau champ d’étude

Pour tenter de mieux comprendre les violences sociétales qui gangrènent aujourd’hui notre monde et essayer d’y faire face, l’université de Californie à Los Angeles (UCLA) a décidé de créer son propre institut de la Gentillesse. L’institut, baptisé Institut Bedari, aura une « approche interdisciplinaire pour comprendre la gentillesse ». Les travaux mélangeront ainsi l’évolution, la biologie, la psychologie, l’économie, la culture et la sociologie, précise un communiqué de l’UCLA. Dans le communiqué, Matthew Harris, cofondateur de l’institut déclare qu’il « faudra beaucoup de recherches pour comprendre pourquoi la gentillesse peut être aussi rare dans le monde moderne ». L’un des objectifs de ce nouveau champ d’étude est aussi de montrer que les actes de gentillesse ont un impact très positif sur la santé mentale et que la gentillesse peut être contagieuse.

Il est possible de louer des chèvres pour participer aux réunions Zoom

En Angleterre, dans la région du Lancashire, une fermière nommée Dot McCarthy, a eu une folle idée. La dame qui louait auparavant sa ferme de Cronkshaw Fold pour des événements et des visites éducatives a dû stopper ses activités à cause de la crise de la Covid-19, lui faisant perdre une partie de ses revenus. Alors, pour pouvoir continuer à boucler ses fins de mois, elle a eu la curieuse idée de proposer ses chèvres à la location pour participer à des appels visio sur la plateforme Zoom. Ce qui n’était au départ qu’une simple blague entre amies a rapidement pris de l’ampleur puisque la fermière a reçu plus de 200 demandes en seulement quelques jours. Depuis avril 2020, la fermière a gagné plus de 50 000 livres, soit environ 57 000 euros. Les chèvres ont déjà participé à des visioconférences en Chine, aux Etats-Unis, en Australie et même en Russie. Alors, si vous souhaitez louer une chèvre, rien de plus simple : il suffit de vous rendre sur le site de la ferme et de débourser 5 euros pour que l’animal rejoigne à distance la visio, de quoi rendre vos réunions plus funs !

Les librairies enfin considérés comme des commerces essentiels

Bonne nouvelle pour tous les amateurs de lecture, après des mois d’incompréhension et de contestations de la part des libraires, le gouvernement vient enfin de classer les librairies dans la catégorie des commerces essentiels. Au-delà de la reconnaissance de l’importance des librairies pour la santé mentale de la population, cela signifie surtout qu’elles pourront rester ouvertes en cas de nouveau confinement, comme c’est le cas en ce moment même à Nice, Dunkerque et dans le Pas-de-Calais. D’après Roselyne Bachelot, ministre de la Culture : « Les librairies sont des commerces essentiels. Cela n’a jamais fait aucun doute. Lors du deuxième confinement, la possibilité du cliqué-emporté et la gratuité des frais d’expédition des livres offerte aux libraires ont permis de maintenir leur activité ». Cette exception vaut également pour les disquaires.

Une plateforme digitale dispense des cours de langues sous hypnose

Hypnoledge est une plateforme digitale d’apprentissage dont l’objectif est d’apprendre une langue (anglais, italien, allemand ou espagnol) à travers des leçons vidéos… sous hypnose ! Les leçons commencent par 10 minutes de mise sous hypnose permettant de rentrer dans un état d’hyper concentration, puis 15 minutes de cours de langue dispensé par des professeurs.  Fondée par trois psychothérapeutes spécialisés en hypnose, la plateforme propose 500 cours allant de débutant à expert. « L’hypnose a des effets très concrets sur l’apprentissage. Elle plonge la personne dans une écoute active, une hyperfocalisation propice à une meilleure assimilation et réceptivité des sons prononcés par les professeurs » précise Gershon Pinon, cofondateur d’Hypnoledge. Cette méthode permet de faciliter l’assimilation du vocabulaire, perfectionner sa prononciation et accompagner l’individu dans le dépassement de ses blocages, de ses complexes liés à la langue. Le confinement a été l’occasion pour beaucoup de tester cette nouvelle pratique puisque le nombre d’utilisateurs a doublé passant de 1200 avant le confinement à 2500 après.

Gitanjali Rao a été reconnue « enfant de l’année » par le Time Magazine

À seulement 15 ans l’américaine Gitanjali Rao peut déjà se vanter d’avoir mis au point un appareil capable de détecter rapidement le niveau de plomb de l’eau. C’est suite à la crise sanitaire de Flint, dans le Michigan, qui a conduit à l’empoisonnement de nombreux enfants. que la jeune scientifique a mis au point cet appareil. En plus de ses travaux sur l’eau contaminée, Gitanjali Rao s’est également intéressée au sujet de la cyberintimidation. Elle a créé le service Kindly, existant sous forme d’application et d’une extension Chrome, capable de détecter la cyberintimidation à un stade précoce grâce à l’intelligence artificielle. Lors d’une interview réalisée suite à sa désignation par le Time Magazine. elle a déclaré « J’ai toujours voulu faire sourire les gens. C’était mon objectif quotidien. Et cela s’est vite transformé en : Comment pouvons-nous apporter de la positivité et de la solidarité à l’endroit où nous vivons ? ». Actuellement élève à la STEM School Highlands Ranch, elle compte se consacrer à la génétique et travaille déjà sur un produit aidant à diagnostiquer la dépendance aux opioïdes à un stade précoce.

Sharers, pour garder le moral et voir la vie du bon côté, pensez à lire des nouvelles positives chaque jour !  

LB

ACTU PRÉCÉDENTE
Publié le 3 mars 2021
L’hypersensibilité : une force au quotidien ?
ACTU SUIVANTE
Publié le 8 mars 2021
Les initiatives solidaires pour les étudiant.es

Are you a researcher? Visit our scientific collaboration section and see our last results.

See our last results here

Nos partenaires

i-Share Nouvelle Aquitaine
i-Share Inserm
i-Share - Santé publique France
i-Share - Agence régionale de Santé
Back To Top ipsum leo ultricies Sed porta. elit. diam Lorem felis elit.