Vaccin anti-papillomavirus, une seule dose vraiment ?

Vaccin anti-papillomavirus : des résultats encourageants mais insuffisants pour conclure à l’efficacité d’une seule dose de vaccin

Selon une étude publiée en novembre 2013,  dans laquelle des chercheurs américains du National Cancer Institute et du Costa Rica ont réalisé des dosages successifs d’anticorps chez des jeunes femmes ayant reçu une, deux ou trois doses d’un vaccin contre le papillomavirus,  une seule dose de vaccin permettrait  d’obtenir la production d’anticorps de manière stable sur 4 ans.

 

Ces chercheurs s’appuient également sur une étude antérieure où ils avaient retrouvé une efficacité vaccinale (protection) contre l’infection prolongée par le papillomavirus humain chez les personnes ayant reçu  moins de trois doses, pour évoquer l’hypothèse que « même une simple dose pourrait induire une protection à long terme ».

 

Si ces résultats sont encourageants, ils sont cependant  insuffisants car ils portent sur un nombre restreint  de jeunes femmes,  et ne fournissent pas d’information au-delà de  4 ans. De l’aveu des auteurs, d’autres études sont nécessaires avant de pouvoir conclure.

 

Pour mémoire, en France, le Haut Conseil de la santé publique (dernière mise à jour septembre 2012), recommande la vaccination chez les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans ou en rattrapage chez les jeunes femmes de moins de 20 ans, avec 3 doses.

 

EDA

 

Sources :

  • Safaeian M et al. Durable antibody responses following one dose of the bivalent human papillomavirus l1 virus-like particle vaccine in the costa rica vaccine trial. Cancer Prev Res 2013 Nov;6:1242-50
  • Kreimer AR et al. Proof-of-principle evaluation of the efficacy of fewer than three doses of a bivalent HPV16/18 vaccine. J Natl Cancer Inst 2011;103:1444-51