Le sexe et le sommeil

L’Institut national du Sommeil et de la Vigilance (InSV) a montré que les jeunes adultes ne dorment en moyenne que 5h40 par nuit. Ce n’est pas suffisant pour bien dormir et récupérer.

Améliorer son sommeil serait une solution idéale pour une meilleure santé.

Le sommeil,  comment ça marche ? 

Comme le dit l’INSERM, nous passons un tiers de notre vie à dormir.

Il s’agit d’un phénomène crucial pour de nombreuses fonctions biologiques.

Ce repos permet de récupérer physiquement et mentalement.

Lorsque l’on dort, on a différentes phases de sommeil plus ou moins profond.

Le sexe avant le sommeil

On le dit fréquemment « les hommes s’endorment souvent après l’acte ». Mais si ce n’était pas que les hommes ?

Nous sommes tous et toutes concernés.

Problèmes pour t’endormir ?

Voici une astuce : faire l’amour libère des hormones qui impactent positivement le sommeil.

Voici la liste de cinq de ces hormones somnifères : 

  • L’endorphine : déclenchée suite à une activité physique intense, excitation et orgasme, elle provoque la détente, la relaxation et l’envie de dormir.
  • La dopamine : lorsque vous satisfaisez un besoin naturel de votre corps comme un désir sexuel, la dopamine vous apporte un sentiment de bien-être.
  • La mélatonine : produite lors d’un rapport, cette hormone nous endort.
  • La prolactine : participe à la sensation de plaisir et de bien-être après un orgasme.
  • L’ocytocine : libérée pendant l’orgasme, elle a un effet anti-stress et anti-anxiété.

Ces hormones impactent le bien-être et l’endormissement.

Une personne qui se sent bien, dort bien.

En revanche bien dormir procure-t-il aussi du bien-être ?

Le sexe après le sommeil

La réponse est oui ! Le sommeil favorise de meilleurs rapports sexuels.

Une étude sur les effets du sommeil sur le niveau de testostérone a été menée par l’université fédérale de Sao Paulo.

Ce qu’on en retient : en dormant, la quantité d’hormones augmente, alors qu’au stade éveillé, elle diminue.

Elle reste cependant élevée pendant encore trois heures après le réveil.

Une mauvaise nuit n’impacte pas seulement les hormones, mais aussi la libido qui devient plus faible.

Nous pouvons donc dire que si nous passons une bonne nuit, au réveil, la qualité de l’acte sexuel s’en fera ressentir.

Faire l’amour au réveil permet aussi de produire les hormones procurant une sensation de bien-être pour bien commencer la journée.

 

Sexe et sommeil sont liés : bien dormir pour s’épanouir au lit et de bonnes relations sexuelles pour augmenter la qualité du sommeil. A bon entendeur ;-)

i-Share post-up : 31% des Sharers utilisent un préservatif à chaque fois.

 

ML

 

SOURCES :

http://www.institut-sommeil-vigilance.org/wp-content/uploads/2012/06/Enquete-2012-Performance.pdf

https://www.mydodow.com/blog/sexe-sommeil

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/sommeil

http://www.terrafemina.com/vie-privee/sexo/articles/26015-sexe-et-sommeil-les-liaisons-vertueuses.html

 

SOURCE IMAGE : de Becca Tapert sur Unsplash