Vous vapotez ? Ça nous intéresse !

Un nouveau questionnaire bientôt dispo !

Un nouvel objet a fait son apparition dans notre quotidien il y a presque 10 ans : la cigarette électronique. On fume, on « vapote », on vapote et on fume à la fois. Cette vapeur qui embaume nos lieux de vie de parfums variés (menthe, bubble-gum, café…) est-elle inoffensive ?

Un questionnaire…
Qui vapote ? Où, pourquoi et comment vapotez-vous ? Pourquoi ne vapotez-vous pas ?

 

L’étude i-Share se pose de nombreuses questions et les chercheurs aimeraient connaître, si elles existent, vos habitudes de consommation, vos expériences et vos avis, à vous les Sharers*.

… une chercheuse
Médecin généraliste et doctorante au sein de l’étude, Shérazade Kinouani mène l’enquête pour i-Share. Elle répond à nos questions :

 

 

  • Pourquoi est-ce important de connaître les habitudes d’utilisation de la cigarette électronique des étudiants ?

« Les raisons au vapotage semblent varier en fonction de l’âge des sujets qu’on interroge dans la recherche médicale. Les adolescents seraient plus souvent dans une démarche de prise de risques, de recherche de sensations et de tests ; les adultes seraient quant à eux surtout dans une démarche d’arrêt du tabac.

 

Nous savons peu de choses sur ceux qui constituent la phase intermédiaire : les adultes jeunes. C’est dans la tranche d’âge des 18-34 ans que l’on trouve la proportion la plus élevée de fumeurs en France comme en Europe.

 

  • Quelle est la relation entre le tabagisme et le vapotage chez ces adultes jeunes ?

Etudier les raisons pour lesquelles ils essaient l’e-cigarette, les conditions dans lesquelles ils vapotent et la relation qu’il y a (ou pas) entre le vapotage et le tabagisme nous semblaient primordiales.

 

La période des études universitaires est intéressante parce qu’elle concerne des adultes jeunes faisant habituellement peu l’objet d’études épidémiologiques. 

 

Notre objectif n’est pas de dire si la cigarette électronique est moins nocive que le tabac. Il est de décrire, grâce à i-Share, ce que les jeunes en pensent et comment ils s’en servent, en dépit du manque de données épidémiologiques actuelles sur son innocuité.

 

Grâce au suivi prévu dans l’étude, nous verrons comment leurs usages et leurs perceptions évoluent avec le temps, au-delà de la vie étudiante. »

 

  • Pourquoi est-ce important que les Sharers répondent au questionnaire ?

« L’étude i-Share, c’est l’opportunité que nous attendions : suivre dans le temps ce que nous appelons les «  trajectoires d’usage ».

 

Grâce aux réponses des étudiants, dans quelques années, nous serons probablement en mesure d’expliquer non seulement ce qui pousse de jeunes adultes à essayer la cigarette électronique, mais aussi comment évoluent leurs usages.

 

Comment et pourquoi passent-ils de l’essai à l’usage assidu d’e-cigarette ? Pourquoi arrêtent-ils ensuite de vapoter ? Combien vapote régulièrement sans être fumeur ? Que représente l’e-cigarette pour des vapoteurs ? Autant de questions que nous espérons explorer dans i-Share ! Alors : place aux étudiants !

 

Dans un second temps, nous irons plus loin avec certains d’entre eux au cours de groupes de discussion en leur laissant nous conter l’histoire personnelle de leur vapotage. »

 

 

Dans quelques jours, vous aurez accès au questionnaire sur votre espace perso.

 

Alors, on compte sur vos réponses !

 

EM

 

*Sharers sollicités = Sharers ayant rempli leur questionnaire d'inclusion il y a au moins un mois.