Stress et fatigue chez les étudiants sage-femmes

i-Share a recueilli le travail de Marie, étudiante sage-femme à l’hôpital Foch de Suresnes (92).

Dans le cadre de l’étude i-Share qu’elle a choisi en Unité d’Enseignement Libre à l’UVSQ, Marie a mené l’enquête auprès d’autres étudiants pour en savoir plus sur le stress et la fatigue chez les jeunes.

Rythme soutenu et stress chez les étudiantes

23% des étudiantes de la cohorte i-Share déclarent avoir pris un traitement contre l’anxiété, l’angoisse ou le stress au cours des 3 derniers mois contre 10% des étudiants.

C’est un constat tiré de la cohorte i-Share confirmé par Marie qui alterne entre les semaines de cours et les périodes de stage, engendrant un mode de vie en décalé. Selon elle, ces stages s’avèrent être stressants à cause des responsabilités importantes qui lui incombent et du rythme imposé.

 

Conséquences sur le sommeil

Marie relate les propos de Cécile déclarant qu’ « elle est d’autant plus stressée la veille d’une garde et que cela l’empêche de dormir. Ce qui l’amène à prendre des médicaments pour l’aider à s’endormir et ne pas être fatiguée le lendemain. »

Les chiffres tirés de l’étude i-Share le montrent : 12% des étudiantes interrogées déclarent avoir pris un traitement pour dormir au cours des 3 derniers mois contre 8% de leurs camarades masculins.

Marie nous rapporte le témoignage d’une autre amie, aussi étudiante sage-femme qui déclare ne pas prendre de médicament, mais être « juste dopée aux vitamines » !

 

JH