L’ENDOMETRIOSE C’EST QUOI ?

L’ENDOMETRIOSE EST UNE MALADIE CHRONIQUE ET FREQUENTE QUI TOUCHE 1 FEMME SUR 10 EN FRANCE, EN AGE DE PROCREER. CETTE MALADIE, SOUS-ESTIMEE PAR LES MEDECINS, EST SOUVENT CONFONDUE AVEC DES REGLES DOULOUREUSES. LA SOUFFRANCE FEMININE N’EST PAS ASSEZ ENTENDUE PAR LE CORPS MEDICAL.

L’endométriose c’est quoi ?

L’endométriose est liée à la présence anormale de cellules d’origine utérine en dehors de l’utérus, qui réagissent aux hormones lors des cycles menstruels. Des foyers d’endomètre s’implantent dans les différents organes pelviens comme le péritoine, la vessie, les ovaires ou l’intestin. L’endomètre est la muqueuse interne de l’utérus. Ces foyers provoquent, où ils se trouvent, des lésions, des nodules ou des kystes ainsi que des réactions inflammatoires.  

L’endométriose provoque, au moment du cycle, d’importantes douleurs au niveau du ventre et des règles abondantes. Dans certains cas, la maladie peut aussi être un facteur augmentant les risques d’infertilité. 

Traitements et diagnostic

C’est une maladie difficile à diagnostiquer car les symptômes varient d’une femme à une autre. Il n’existe pas une mais plusieurs formes d’endométrioses. Il faut en moyenne cinq à sept ans pour établir un diagnostic et les causes restent encore très floues pour les médecins. L’endométriose est une maladie invisible et les douleurs rendent le quotidien des femmes compliqué. 

Il n’existe à ce jour aucun traitement qui soigne l’endométriose, il est seulement possible de soulager les douleurs grâce à des traitements hormonaux. Les traitements contraceptifs permettent de supprimer les règles (contraceptifs oestroprogestatifs et progestatifs en continu) et donc de mettre les ovaires au repos. Les cycles menstruels disparaissent et par conséquent les douleurs sont atténuées. Ensuite, si les traitements hormonaux ne suffisent plus à calmer les douleurs alors la chirurgie est envisagée. Elle permet de retirer les lésions des organes touchés à cause de l’endométriose. 

Alterner contraceptifs hormonaux et antidouleurs n’est pas une solution viable sur le long terme. Il est important de développer la recherche à ce sujet pour être en mesure de comprendre l’évolution de cette maladie et proposer un traitement définitif contre la maladie. 

Diagnostiquer la maladie dès le plus jeune âge

Le 8 mars dernier, à l’occasion de la journée de la femmes, Agnès Buzyn la ministre de la santé a annoncé la mise en place d’un plan d’action pour « détecter précocement l’endométriose » grâce à des mesures qui consisteraient à « rechercher les signes d’endométriose dans les nouvelles consultations obligatoires du calendrier de suivi-médical de l’enfant et de l’adolescent, à 11-13 ans et 15-16 ans pour les jeunes filles » dans le but d’essayer de dépister cette maladie le plus tôt possible. 

 

La ministre souhaite mettre en place des « filières » composées de spécialistes de l’endométriose dans chaque région de France d’ici la fin de l’année. Le but est de « permettre une meilleure prise en charge des femmes déjà diagnostiquées » ainsi que de « renforcer la formation » des professionnels de santé concernés ».

L’objectif est de combattre la banalisation des douleurs liées aux règles et l’idée selon laquelle il est « normal d’avoir mal pendant ses règles ». En effet, les jeunes filles intègrent cette idée et de ce fait, en grandissant elles minimisent également d’autres douleurs liées à la maladie, comme notamment pendant les rapports sexuels. Or, être clouée au lit où manquer l’école lorsque l’on a ses règles n’est pas normal.

En France, plusieurs associations existent et militent pour faire connaître cette maladie, alerter et briser les tabous. C’est le cas d’Endofrance et ENDOmind notamment. Et grâce aux actions menées des changements se mettent en place. 

Le 12 avril dernier, un court-métrage sur l'endométriose a été diffusé. Il a pour but de sensibiliser à cette maladie et montrer les souffrances quotiennes endurées par les femmes qui en souffrent. Retrouvez le court-métrage ici

Plus d’informations sur :

ENDOmind
Endofrance
Info-endométriose

CO

Photo on freepik

Sources : 
France inter https://www.franceinter.fr/sciences/cinq-idees-recues-sur-l-endometriose
France info https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/endometriose-ce-n-est-pas-norm...
Inserm https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/endometr...