Illustration alerte allergies

C’est bien connu, l’arrivée du printemps rime avec soleil, bourgeons et beau temps. Mais c’est aussi la saison des allergies !

Des petits flocons végétaux qui flottent dans l’air, les yeux qui piquent et les éternuements qui se multiplient, Monsieur Pollen fait son entrée.
 

Selon le bulletin allergo-pollinique du RNSA (réseau national de surveillance aérobiologique), le risque allergique est particulièrement élevé en France. Les pollens de bouleau sont présents sur l’ensemble du territoire et ont été la cause de nombreuses crises allergiques cette semaine. La pluie annoncée donnera un peu de répit aux victimes de ces maux mais, attention, les pollens reviendront en force dès les beaux jours (peuplier, charme, saule, chêne, platane).
 

Trucs et astuces anti-pollens

Tout d’abord, il est conseillé de bien suivre son traitement ou, si c’est la première crise, d’aller consulter.

Ensuite, il faut limiter son exposition aux pollens. Pour cela vous pouvez appliquer ces quelques recommandations :

 

• Éviter les promenades à la campagne durant les périodes de pics polliniques,
• Attention, la quantité de pollen augmente les jours de vent et avant les orages,
• En voiture, fermer les fenêtres,
• A vélo, porter des lunettes,
• Ne pas dormir la fenêtre ouverte,
• Ne pas tondre le gazon, et si quelqu’un le fait, fermer les fenêtres,
• Après une promenade, se laver les cheveux avant de se coucher,
• Éviter le sport en plein air,
• Faire des lavages de nez avec du sérum physiologique,
• Ne pas étendre de linge à l’extérieur (le pollen peut s’y déposer).
 

La santé avant tout

Dans les cas les plus invalidant, il est conseillé de se soigner. Selon Michel Thibaudon, président du RNSA, « une allergie mal soignée peut aboutir à des problèmes respiratoires »
 

La désensibilisation allergénique préventive, traitement le plus efficace actuellement, s’administre sous forme de goutte ou d’injection intraveineuse. Elle demande plusieurs mois de traitement. Au final, elle vous permettra de mieux tolérer les effets de certains pollens.
 

Deux nouveaux traitements anti-allergies ont été présentés lors du congrès francophone d’allergologie du 16 au 19 avril 2013 à Paris. Ils peuvent se prendre sous forme de comprimés et permettent de combattre plus particulièrement les effets des pollens de bouleau (responsables d’irritation de la gorge et des yeux, d’éternuements à répétition). 
Le point sensible : le prix… en effet, il faut compter 1 200€ le traitement dont 15% remboursés par la sécu.

 

En attendant, chers amis allergiques, profitez de la pluie et n'hésitez pas à publier vos astuces anti-allergies sur la page Facebook d'i-Share !

 

 

Elena Milesi

 

 

sources :
site Internet RNSA
e-santé.fr
le figaro.fr
interview de Michel Thibaudon sur tf1.fr
metro.com