Les étudiants français sont-ils paresseux?

Le très sérieux programme d’études Eurostudent s’est penché sur les conditions et les habitudes de vie des étudiants de 25 pays européens. On y apprend que si les Polonais sont les plus travailleurs, les Français étudient peu. Tiens donc.

Quels sont les principaux enseignements à tirer du 4ème rapport établi par Eurostudent ? L’enquête révèle par exemple qu’au Danemark, 3/4 des étudiants font une pause après le bac. Sans doute parce que leur système éducatif valorise l’acquisition d’expériences non-scolaires (professionnelles, associatives ou autres). Cette année de transition a même un nom : la «gap year». En France, seulement 10% des nouveaux bacheliers s’octroient cette coupure.

 

Forza Italia !

 

Autre enseignement, 23% des étudiants du Royaume-Uni ont plus de 30 ans et près de 16% ont déjà des enfants contre 4% en France, où les étudiants sont les plus jeunes avec une moyenne de 21,6 ans. Est-ce pour cette raison qu’en licence, les Français sont les plus paresseux avec 31h heures « seulement » de travail par semaine, contre les Italiens qui l’emportent avec 38h hebdomadaires ?

 

(In)égalité des chances

 

La France et l’Espagne sont les deux pays où les catégories populaires sont les plus sous-représentées dans l’enseignement supérieur. Le meilleur pays quant l’égalité des chances, c’est le Danemark. Dans ces trois pays, ce sont les étudiants favorisés qui partent le plus à l’étranger durant leurs études. Ceux qui ne partent pas restent par manque de moyens. Ca, on s’en doutait.

 

Pour en savoir plus : http://www.eurostudent.eu/