Elena Milesi et Marie Mougin

Depuis début avril, i-Share compte 2 nouvelles recrues au sein de son équipe coordinatrice. Rencontre.

Elena Milesi, chef de projet Communication et Promotion Internationale, et Marie Mougin, psychologue et chargée de projet ont rejoint l’aventure i-Share il y a quelques semaines. Faisons davantage connaissance avec elles.

 

D’où venez-vous : formation, expérience …?

MM : Diplômée d’un master 2 en psychologie clinique option psychologie de la santé à l’Université Bordeaux Segalen, j’ai eu l’occasion de travailler à deux reprises pour l’INSERM U897 dans l’équipe d’Emmanuel Lagarde sur des études-actions relatives à la prévention du suicide. Par ailleurs, j’ai été recrutée par le CEID (Comité d’Etude et d’Information sur la Drogue) pour prendre en charge un projet concernant la problématique des alcoolisations massives chez les jeunes bordelais.

 

EM : Diplômée d’un master traduction et communication interculturelle de l’Institut de management et de communication interculturels (ISIT, Paris) en 2009, j’ai travaillé en tant qu’assistante de communication interne à la Direction du Développement du Système d’Information d’Orange France Telecom. Puis j’ai rejoint l’Université de Perpignan Via Domitia pendant près de 3 ans en tant que chargée de communication pour différents projets de coopération transfrontalière européens (Etfersaso, Transversalis).

 

Quel est votre rôle dans i-Share ?

MM : Mon rôle est multiple. D’une part, je vais progressivement prendre en charge la gestion organisationnelle des actions faites par les étudiants relais i-Share ainsi que développer le lien que nous souhaitons créer avec les associations étudiantes. D’autre part, je participe au groupe d’élaboration d’un deuxième questionnaire que nous allons lancer sur notre site. En effet, mon rôle sera de répondre aux questions et besoins des étudiants par l’intermédiaire d’une ligne d’écoute téléphonique. Enfin, je participe à la mise en œuvre d’une visite médicale qui sera proposée prochainement aux étudiants inclus dans i-Share.

 

EM : Pour la partie communication, je suis chargée de coordonner le pôle communication de l’étude i-Share qui se met en place petit à petit. Je dois par exemple animer un comité éditorial qui donnera le fil rouge des publications du site Internet, formaliser le plan de communication i-Share à partir des éléments déjà en place. Pour la partie promotion internationale, i-Share se place dans une démarche de partenariat, et dans un second temps, de recherche de fonds. En ce moment, je regarde quel type de collaborations nous pourrions envisager avec les universités espagnoles.

 

Pourquoi i-Share ?

MM : Pour différentes raisons ! En premier lieu parce que cette étude touche plusieurs thématiques pour lesquelles je me suis investie lors de bénévolats, stages et emplois, c’est-à-dire la santé, les addictions, la sexualité, les comportements à risque, etc. En second lieu, parce que l’étude en elle-même me plait, elle s’intéresse aux étudiants ce qui est totalement innovant. Enfin, comme le dit Christophe Tzourio, i-Share c’est une véritable aventure collective et cela m’a donné envie d’en faire partie.

 

EM : J’ai décidé de rejoindre i-Share pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le but de l’étude est particulièrement motivant. Ça me plait de contribuer à ma façon à la recherche médicale, notamment pour les étudiants et leur état de santé. Je trouve que c’est une belle démarche, ça vaut le coup de se donner à fond. Et puis, il y a l’aventure humaine. Nous sommes au début d’un long projet où tout se construit, tout se met en place. C’est très enrichissant pour les membres de l’équipe de participer à ce genre d’entreprise.