La pollution et les perturbateurs endocriniens

De nos jours, avec plus de 80 000 molécules chimiques sur le marché, les perturbateurs endocriniens sont présents partout à cause de la pollution dite intérieure.

Il est important de rappeler les effets dévastateurs de la pollution ainsi que les solutions de lutte existantes.

Nous cotoyons, chaque jour, 6 catégories de molécules chimiques dangereuses.

Pourquoi et comment moins polluer ? 

Selon une évaluation de l'impact sanitaire à l'échelle de 25 pays, réalisée dans le cadre du programme CAFE (Clean Air for Europe) de la Commission européenne, la pollution peut engendrer de graves conséquences sur la santé comme : 

  • Un cancer du poumon,
  • Un accident vasculaire cérébral (AVC),
  • Un risque d’infarctus,
  • Un risque d'Alzheimer
  • Un risque de démence 
  • Une détérioration de la qualité du sperme,
  • Une crise d’asthme,
  • Une bronchiolite,
  • Des difficultés respiratoires,
  • Un risque d’allergie,
  • Un impact négatif sur le développement du fœtus et de l’enfant,
  • Un sentiment puissant de fatigue : nausées, vertiges et maux de tête,

Ce sont les pays défavorisés et les moins développés qui présentent quotidiennement un taux de pollution très élevé ! 

Par exemple, l'Inde affiche un seuil de pollution 10 à 30 fois supérieur à celui recommandé par l'Organisation Mondiale de la Santé. 

 

Pour lutter contre la pollution, les règles sont les mêmes depuis des années : 

- Ne pas jeter de déchets dans la nature,

- Limiter sa consommation d’eau et d’électricité,

- Trier ses déchets,

- Oublier les sacs en plastique,

- Limiter l’utilisation de sa voiture et privilégier les transports en communle vélo, ou la marche.

La pollution sous toutes ses coutures

La pollution se réfère à tout ce qui altère notre environnement ou notre santé, souvent sous forme de substances mais aussi sous forme d’ondes (ex : pollution sonore). 

Elle va s’attaquer à l’air, l’eau, au sol, à nos oreilles et à nos yeux… 

La pollution existe aussi sous différentes formes recensées et décrites dans un article du site la Toupie (informations sur l'auteur). 

 

Il existe également 3 types des pollutions accidentelles

  1. Les catastrophes naturelles (ex : éruption volcanique)
  2. Les catastrophes humaines (ex : Hiroshima) 
  3. Les catastrophes résultant de la combinaison de la pollution industrielle et de conditions naturelles particulières (ex : pollution atmosphérique exceptionnelle de la vallée de la Meuse en 1930) 

 

On peut diviser la pollution en deux catégories : 

- Celle dite extérieure : les polluants peuvent être d’origine naturelle (éruptions, tempêtes, brumes, incendies…) ou humaine (industries, transports, agriculture…)

- Celle dite intérieure : les polluants peuvent être de nature biologique (allergènes, micro-organisme…), de nature physique (amiante, particules, humidité…) ou de nature chimique (monoxyde de carbone, fumée de tabac, composés organiques volatiles…)

On se rend compte que si l’air extérieur est pollué, il s’avère que l’air intérieur est souvent de moins bonne qualité à cause de ces polluants de l'intérieur plus connus sous le nom de perturbateurs endocriniens. 

Perturbateurs endocriniens, une question de santé publique  

Les pertubateurs endocriniens (PE) sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme, qui interférent avec le fonctionnement du système endocrinien (organes qui sécrètent des hormones : ovaires, testicules...).

Présents dans l’eau, l’alimentation mais aussi dans l’air et certains produits industriels, ces PE empêchent les hormones de circuler normalement et correctement dans le sang. 

Les PE peuvent agir de différentes façons :

  • en imitant l’action d’une hormone naturelle,
  • en se fixant sur les récepteurs des hormones naturelles
  • en gênant ou en bloquant le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs.

Cela modifie ainsi les concentrations d’hormones présentes dans l’organisme.

6 classes de molécules chimiques préoccupantes  

6 catégories de molécules requièrent une attention toute particulière. Elles sont décrites plus précisément dans les courtes vidéos réalisées par le Green Science Policy Institute : 

Anti-microbiens : 

Bisphénol et Phtalates : 

Solvants :

Métaux : 

Retardateurs de flamme :

Dérivés fluorés : 

 

Triclosan dans le dentifrice, benzophénone dans le fond de teint, parabènes dans le rouge à lèvres, phtalates dans le parfum, triphenyl phosphate dans le vernis, resorcinol dans les colorations...

La présence de ces molécules dans de nombreux produits doit alerter. La vigilance est de mise face à ces perturbateurs endocriniens, et ce, pour la santé de chacun.

Quelles solutions ? 

- Laver et retirer la peau des fruits et légumes contenant des pesticides

- Consommer bio et sain 

- Pas plus de deux poissons gras par semaine 

- Réduire les produits d’alimentation industrielle 

- Eviter les cosmétiques contenant de nombreuses molécules chimiques comme le parabène ou le triclosan. 

- Essayer de simplifier son quotidien en achetant moins de cosmétique 

- Aller au plus simple plutôt que d’utiliser des produits chimiquement très élaborés

- Ne pas utiliser de vieux tupperware datant d'avant 2015 

- Se fier à l’éco label européen 

 

N'hésitez pas à visualiser le reportage d'Arte expliquant comment ces perturbateurs endocriniens peuvent rendre l'humanité moins intelligente et provoquer des troubles psychologiques dans la population. 

 

EMo

 

Sources PE : 

https://www.arte.tv/fr/videos/069096-000-A/demain-tous-cretins/

https://www.demaintouscretins.com/conseils-de-prevention

http://www.lepoint.fr/sante/les-perturbateurs-endocriniens-rendent-ils-stupides-13-11-2017-2172038_40.php

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/beaute-alimentation-entretien-comment-eviter-les-perturbateurs-endocriniens_1780469.html 

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/peut-on-echapper-aux-perturbateurs-endocriniens-070217-129581

Sources pollution : 

- http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/22/la-pollution-de-l-air-deteriore-aussi-la-qualite-du-sperme_5218320_3244.html 

- http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/10/20/la-pollution-responsable-de-9-millions-de-morts-dans-le-monde-par-an_5203511_1652666.html 

- http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/10/11/la-pollution-de-l-air-cause-encore-plus-de-500-000-morts-par-an-en-europe_5199226_1652666.html 

- http://www.linflux.com/sciences/environnement/les-polluants-de-lair-et-leurs-effets-sur-la-sante/ 

- http://sboisse.free.fr/planete/pol_agir.php 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/12/21/pour-lutter-contre-la-pollution-de-l-air-delhi-teste-le-brumisateur-geant_5232629_3244.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1513844768

Source photo : https://unsplash.com/