La grande influence du petit écran

En ce jour du 21 novembre, journée mondiale de la Télévision, i-Share délivre les habitudes télévisuels des étudiants dont le « Binge – Watching ».

Un programme télévisuel depuis 1935...

La télévision est l’un des premiers médias de masse qui existe après la presse et la radio.

On est loin du temps où il n’y avait que 3 chaînes en noir et blanc ! Aujourd'hui, la TNT, avec plus de 20 lignes télévisées en couleurs, difuse ses programmes à toutes heures du jour et de la nuit.

Quelques chiffres sur nos Sharers

Devant la télévision, ils sont quotidiennement :

  • 36,3% à y passer 30 minutes à 2 heures
  • 20% de 2 heures à 4 heures
  • 6,3% plus de 8 heures

L'utilisation de ce média

Selon une enquête menée par les étudiants de l’école Sup’ de Com, on retient entre autres que les 16-26 ans regardent majoritairement la télévision, mais d’une manière différente de leurs parents :

  • Un ordinateur ouvert sur les genoux connecté à Internet, et avec le téléphone portable à portée de main.

L’environnement chez soi a véritablement changé et évolué depuis les années 1990, et de nouveaux comportements apparaissent.

 

Aujourd’hui, 1 jeune sur 5 regarde les programmes TV en replay, une tendance qui s’accentue progressivement.

A noter : 86% des étudiants ont utilisé la télévision comme média principal afin de suivre l’élection présidentielle.

Plus d’information sur l’infographie réalisée pour cette étude téléchargeable en haut à droite.

Impact sur la santé

On sait qu’il existe un lien entre la télévision et de nombreux problèmes de santé physique et mentale :

  • Augmentation du risque maladies inflammatoires : la maladie d'Alzheimer, le diabète, l'asthme…
  • Augmentation du risque de pathologies rénales : glomérulaires, les néphropathies interstitielles chroniques, les maladies vasculaires, congénitales et héréditaires.
  • Condition physique en baisse
  • Empêche de dormir
  • Entraîne une fatigue et rend grognon
  • Lobotomisation de votre cerveau
  • Dépression

Le phénomène du « Binge-Watching »

Terme anglophone, il désigne le fait de regarder une série télévisée d’une seule traite. Une pratique non sans conséquences comme le rappelle un groupe d’experts médicaux.

Le manque de sommeil dû au taux élevé de visionnage a des répercussions directes sur la santé et les conduites à risques notamment chez les 15-24 ans.

En effet, 90% d’entre eux regardent au moins deux épisodes à la suite et 59% en visionnent au moins trois d'affilé

 

Bien que des règles aient été mises en place, le « binge-watching » continue sa progression fulgurante chez les jeunes.

Cette pratique est encouragée par la démocratisation du piratage illégal et des vidéos à la demande.

Ces services proposent des séries en quantité illimitée et contribuent à l’expansion du « binge-watching ».

 

Certaines plateformes vont encore plus loin, en imposant un système de lecture automatique après la fin de chaque épisode

Ce phénomène inquiète de plus en plus les parents et alarme progressivement les chercheurs et les psychologues.

Pour contrecarrer ces effets, des experts scientifiques ont créé une liste de conseils sur les bons gestes et les règles à adopter.

Quelques règles

  • Dormir au minimum 7 à 8 heures par nuit.
  • Se fixer une limite d’épisode à regarder chaque soir.
  • Faire une pause entre chaque épisode pour s’aérer l’esprit.
  • Atténuer la lumière bleue en réglant les paramètres de son écran.
  • Eteindre ses écrans 30 minutes avant de se coucher.

 

EMo/FP/RC/AM

Sources :